Articles

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Anne Bocquentin. Anne dirige la société IndexPresse qu’elle a créé en 1991. Elle est au contact des entreprises et des bibliothèques publiques et de l’enseignement supérieur depuis 25 ans. Elle évoque aujourd’hui les raisons pour lesquelles les Études qu’elle a créées avec son équipe répondent aux besoins des cabinets de conseil.

 Anne Bocquentin

Anne Bocquentin, dirigeante d’IndexPresse, est responsable de la publication des Études IndexPresse.
anne.bocquentin@indexpresse.fr

 

 

A qui s’adressent les Études de marché d’IndexPresse ?

Nos Études s’adressent à toutes les personnes en recherche d’information sur les marchés et les secteurs d’activité français et qui sont très attentives à la validité de ces informations.

Nous répondons à ce besoin car nous travaillons à partir de sources particulièrement riches et fiables, à savoir la presse sectorielle éditée dans tous les secteurs. Depuis de nombreuses années, la société IndexPresse est d’ailleurs reconnue comme étant LA référence de l’analyse de la presse sectorielle en France. Nous avons la chance de travailler à partir d’un corpus de centaines de milliers d’articles. Grâce à cette mine d’information, nos rédacteurs décèlent les sujets pertinents à analyser. Ils identifient les problématiques actuelles de ces sujets, autour desquels ils créent les Études.

Outre nos clients historiques (les écoles de commerce et les universités), nos Études s’adressent donc aux banques, aux cabinets de conseil, aux assurances et aux agences de publicité. Pour résumer, nous nous adressons à tout établissement qui a besoin d’une information validée sur les marchés français.

Qu’apportent vos Études aux cabinets de conseil ?

Aux consultants et aux directeurs des cabinets de conseil, nous proposons une analyse concise pour les aider à connaitre et à comprendre l’état d’un marché ou d’une tendance, à identifier les acteurs majeurs, à repérer les stratégies innovantes… Tout cela avec la certitude absolue que toutes les informations sont fiables.
Nous choisissons des sujets qui sortent de l’ordinaire, que nous pouvons qualifier de sujets « tendance ». C’est l’axe principal de notre ligne éditoriale. Il ne s’agit pas forcément de travailler sur des secteurs avec des codes APE précis. Par exemple, nous avons retenu des sujets comme « La livraison du dernier kilomètre », « Les nouvelles tendances alimentaires » ou encore « Les nouvelles mobilités urbaines ». Ce sont des marchés ou des tendances qui concernent de nombreux acteurs et pour lesquels il y a des problématiques et des enjeux très actuels. Ce sont des sujets importants pour les cabinets, dont la connaissance et l’analyse n’est pas aisée.

Nous offrons aussi aux consultants notre capacité à trouver des « pépites », ces informations spécifiques très concrètes sur les stratégies des entreprises. Par exemple, comment l’enseigne Séphora met en œuvre l’expérience client dans ses points de vente, avec des exemples précis. Ou encore, à travers un témoignage, comment le gérant d’une épicerie fine a développé sa stratégie marketing pour des produits de snacking haut de gamme dans sa boutique. Pour cela nous nous appuyons sur les nombreux témoignages, les cas d’entreprises et les exemples concrets relayés par les journalistes de la presse sectorielle.

Toutes ces informations tangibles nous permettent d’élaborer une analyse qualitative, d’identifier les points de vigilance et les perspectives des marchés.

Nous apportons bien évidemment aussi tous les prérequis en matière d’étude de marché. Si la presse sectorielle est notre source de prédilection, nous la complétons par d’autres ressources achetées à l’extérieur (Statista, Kompass, Diane par exemple) pour disposer d’un socle d’informations chiffrées solide. Ainsi nous parvenons à mêler les données chiffrées indispensables à toute étude de marché et une analyse qualitative rédigée.

En quoi vos Études facilitent-elles le quotidien des personnes en charge de l’information et de la veille dans les cabinets de conseil ?

Elles les aident à garder la confiance de leurs collaborateurs ! Les larges bibliographies qui figurent à la fin de toutes nos Études témoignent de la diversité et de la qualité des sources utilisées. En outre, notre expertise dans l’analyse de la presse sectorielle est un gage de qualité auprès des consultants.

Nous les aidons à gagner du temps dans leurs recherches d’information stratégique car nous répondons à des besoins sur des sujets transversaux qui ne sont pas toujours faciles à appréhender.
Enfin, nous sommes heureux de leur proposer des études à un prix raisonnable, et accessibles à l’unité pour coller au plus près des besoins du cabinet.

En quoi vos Études sont différentes ?

Nous utilisons des sources « premium » dont nous exploitons les atouts : la richesse de la presse sectorielle (l’actualité, les cas concrets, les exemples et les témoignages) et la complémentarité de ressources externes de confiance.

Nous revendiquons un angle éditorial prononcé avec des sujets « tendance » importants, repérés par la rédaction.

Nous créons des documents dont la rédaction et la présentation sont particulièrement soignés. Nos Études sont présentées sous la forme d’un e-book de 80-100 pages. Ce ne sont pas des successions de slides, de graphiques et de tableaux commentés. Nous prenons un parti pris, nous nous engageons sur une analyse des marchés et des sujets traités.

Comment vos Études ont-elles été accueillies auprès des cabinets de conseil ?

Nous nous inscrivons dans un paysage concurrentiel actif. Nous sommes ravis d’avoir d’excellents retours de nos clients qui attestent de la pertinence de nos choix éditoriaux et de notre vision de ce que peut être une étude sectorielle aujourd’hui !

Comment sont réalisées les études Indexpresse ? C’est ce que nous avons demandé cette semaine à Nadine Bruel, responsable de la rédaction chez IndexPresse.

 

Nadine BruelNadine Bruel, responsable de la rédaction, pilote le pôle Business Études Indexpresse.
nadine.bruel@indexpresse.fr

 

Comment choisissez-vous les sujets traités dans les études Indexpresse ?

Les sujets sont proposés par les membres de l’équipe et débattus lors de conférences de rédaction. Nous en discutons ensemble pour en valider l’intérêt et la pertinence par rapport à notre charte éditoriale. Les sujets sont repérés grâce à une veille permanente réalisée à partir des revues analysées dans la base de données Delphes* et via d’autres sources d’information externes.

Quel est ton rôle au sein de la rédaction ?

Lors des conférences de rédaction, mon rôle est d’accompagner la réflexion pour déterminer si les sujets proposés sont les bons, s’il faut les affiner ou les élargir, et surtout en bout de course s’il faut valider ou non le choix d’un sujet. Je valide également à quel moment il est opportun de traiter un sujet. Dans le processus de création des Études, je coordonne le travail de chacun et je veille à garantir la ligne éditoriale de la collection.

Comment définirais-tu la ligne éditoriale ?

Nous travaillons sur l’économie réelle, c’est-à-dire sur les marchés, les secteurs et les entreprises en France. Notre charte éditoriale est basée sur trois axes :
Les marchés porteurs, qui fonctionnent bien depuis quelques temps et qui offrent toujours des opportunités, comme par exemple le marché des cosmétiques bio et naturels.
Les marchés émergents, nouveaux, pour lesquels nous sentons un potentiel de développement intéressant. Nous étudions ces marchés pour vérifier si leur potentiel est bien réel et dans quelle mesure ils vont pouvoir s’épanouir. Dans cette catégorie nous pouvons trouver l’étude sur les Fintech ou celle sur les Nouvelles mobilités urbaines.
Les marchés en mutation. Ce sont des marchés classiques, traditionnels, qui connaissent une vraie transformation en raison de facteurs externes tels que l’ubérisation, la protection de l’environnement ou l’incursion des nouvelles technologies. Il s’agit par exemple du marché du luxe qui est complètement bouleversé par le digital.
Notre politique n’est pas de traiter toutes les grandes catégories sectorielles comme d’autres peuvent le faire, mais d’aller chercher des problématiques transverses appliquées à un secteur d’activité.

Quelles sont vos sources d’information ?

L’équipe s’appuie sur les revues professionnelles et sectorielles analysées au quotidien dans Delphes*. Nous les considérons comme des sources « premium ». Elles ne sont souvent pas disponibles ailleurs, en tout cas pas sur le web. Chaque publication est reconnue pour sa pertinence dans son secteur et nous disposons de plusieurs sources sur un même secteur pour garantir la pluralité des sources. Par exemple, pour couvrir le secteur de l’hôtellerie, nous pouvons nous appuyer sur L’Écho touristique, L’Industrie hôtelière, La Gazette officielle du tourisme ou encore L’Hôtellerie.

Nous profitons aussi de l’antériorité de ces publications car nous les analysons depuis 1998. Cela nous permet d’avoir un recul intéressant pour analyser l’évolution des marchés. Nous les complétons avec d’autres sources externes plus généralistes mais tout aussi pertinentes comme Les Échos qui reste un titre de référence dans le secteur économique.

Enfin, nous avons  choisi d’enrichir nos sources avec des abonnements à des bases de données payantes pour renforcer notre connaissance des entreprises (et leurs résultats financiers). Nous utilisons par exemple des bases comme Kompass et Diane. Nous avons aussi souhaité développer nos données chiffrées avec la base Statista qui nous permet d’accéder à des informations sur le comportement des  consommateurs parfois moins présentes dans les articles de presse.

Que trouve-t-on dans les études Indexpresse ?

Nous nous basons sur notre ADN, c’est-à-dire la presse. Cela nous a poussé à créer des études dans lesquelles le rédactionnel a une part prédominante. Nous proposons dans nos études tout ce qui fait une étude de marché traditionnelle, notamment des graphiques et des données chiffrées fiables sur les forces en présence. Mais nous partons du principe que notre différence est d’aller plus loin dans l’analyse des marchés et d’offrir du contenu à forte valeur ajoutée. Nous proposons donc toujours un décryptage poussé des tendances, des stratégies des acteurs, des comportements de consommation, des perspectives d’évolution et de toutes les informations nécessaires aux personnes qui souhaitent développer un business dans les secteurs étudiés. Grâce aux sources issues de la presse, nous illustrons nos analyses avec des témoignages d’acteurs économiques et des cas concrets. Une bibliographie riche et variée ainsi qu’un lexique sont toujours proposés. Nos études se veulent suffisamment accessibles pour s’adapter à un large public, aussi bien les professionnels des secteurs étudiés que des néophytes.

Comment sont structurées les études Indexpresse ?

Nous structurons nos études en grandes parties, autour d’une problématique, un fil rouge. Il ne s’agit pas pour nous de faire un état exhaustif d’un secteur mais plutôt d’analyser les problématiques que nous avons identifiées comme majeures pour le marché en question. Toutes nos études contiennent en préambule une rubrique que nous avons appelée « Points clés et enjeux ». Il s’agit d’analyser les points essentiels de l’étude et d’apporter des conseils aux lecteurs.

Sous quelle forme se présentent vos Études ?

Nous avons adopté un format d’étude qui ressemble à un mook, dans une charte graphique particulièrement soignée. Nous avons choisi de réaliser un produit fini de haute qualité éditoriale. Pour cela nous avons renforcé nos compétences en la matière en nous appuyant sur des ressources externes, notamment une correctrice professionnelle qui travaille depuis de nombreuses années dans l’édition, ainsi qu’une maquettiste qui nous a aidé à formaliser la charte graphique. Nous veillons à produire de beaux produits finis, tant dans leur version numérique que papier.

 

 

* Delphes est la base de résumés d’articles de presse issus de revues professionnelles et sectorielles et de revues de presse économique généraliste produite par IndexPresse. En savoir plus sur Delphes